DSC 0026 joomlaLa disposition spécifique ORSEC inondations, adoptée le 6 mars 2015, par le Préfet de l'Oise est testée, jeudi 21 mai de 08h à 24h.
L'exercice constitue une première dans le département. Il associe, sur le territoire de 15 communes comprises entre Compiègne et Pont sainte Maxence, tous les acteurs de la gestion de crises, Etat, communes, Entente Oise Aisne, service de prévision des crues (SPC), gestionnaires des ouvrages de protection et des réseaux, associations de sécurité civile.
Il vise à vérifier la fonctionnalité du dispositif durant une journée complète. Un centre opérationnel départemental (COD) et 2 postes de commandements opérationnels (PCO) installés dans les sous-préfectures de Compiègne et de Senlis seront activés. La crise réelle durerait en réalité plus de 4 jours.
L'exercice a d'ores et déjà permis aux communes concernées de s'approprier les cartes des aléas du plan de prévention des risques inondations (PPRI) diffusées en 2014. Deux communes, celles de Le Meux et de Rivecourt, ont réalisé leur plan communal de sauvegarde (PCS) à l'occasion de cet exercice.
L'exercice va mobiliser au total, plus de 50 agents de l'État, 50 agents des collectivités territoriales, 20 secouristes, 2 sous préfectures, 15 communes, 5 associations de sécurité civile, l'établissement public de territoire de bassin (EPTB) Entente Oise Aisne, l'entreprise Les Engrais de Longueil et plusieurs opérateurs tels le Conseil départemental, Erdf ou la SICAE.
Le département de l'Oise est périodiquement impacté par de fortes crues : tout particulièrement en 1993, 1995, 2001 et 2011.