Le COPIL annuel sur le PAPI Verse était organisé vendredi 25 mars à Noyon, en présence de 35 personnes (DREAL, DDT, Entente, communes, bureau d'études Ingetec...).

Coprésidé par Ghyslain Chatel, Sous-préfet de Compiègne et Eric de Valroger, premier vice-président de l'Entente, ce comité de pilotage a permis de faire le point sur l'avancée des projets de l'année écoulée et de celle à venir.

 

Ainsi, pendant la réunion, différents sujets ont été mentionnés, notamment le projet de réouverture de la Verse dans la traversée de Guiscard. M. Delavenne, maire de Guiscard, a fait savoir qu'il souhaitait ouvrir la Verse avant que l'ouvrage de Muirancourt ne soit effectif pour pouvoir étaler ses dépenses et bénéficier des aides de l'Agence au taux en vigueur. Les ouvrages de régulation des crues et la problématique de la tourbe trouvée sous le futur ouvrage de Muirancourt ont également été évoqués. En ce qui concerne les travaux, des dépassements ont été annoncés sur les trois ouvrages. L'Entente et le maître d'œuvre vont chercher des solutions pour tenter de les diminuer.

 

La DREAL a annoncé que le CEREMA (absent lors de la réunion) demandait une autre modélisation sur la non aggravation de l'inondation en aval. Cette demande a provoqué le mécontentement de certains membres de l'assemblée. En conséquence, le sous-préfet de Compiègne réunira en avril les services concernés, ainsi que le CEREMA pour affiner les éléments à approfondir. Le but de cette réunion est de pouvoir fournir à la DREAL l'ensemble des données techniques pour un passage en CMI (commission mixte inondation) en fin d'année. Si la CMI donne un avis favorable, les travaux pourront s'envisager dès les autorisations administratives reçues.

 

delavenne

Thibault Delavenne et les membres de l'Entente, lors d'une réunion précédente