Une balade dédiée à nos amis volatiles était organisée dans le cadre du Festival de l'oiseau*, à la réserve de Pont-Sainte-Maxence, mercredi 13 avril après-midi.

A cette occasion, 20 passionnés d'oiseaux s'étaient donné rendez vous autour du guide bénévole de la LPO** Bram Groeneweg. Féru d'ornithologie, ce dernier connaît la plupart des espèces de la réserve et servait de guide pour la quatrième fois. « Chaque espèce a sa particularité, expliquait-il. Avril est la bonne période pour observer les oiseaux sédentaires qui sont là toute l'année, mais aussi les migrateurs revenus d'Afrique et les hivernants qui reviennent du nord de l'Europe. »

 

Le beau temps était au rendez-vous et pendant trois heures, les ornithologues amateurs, munis de jumelles, ont parcouru près de 6 km, à la recherche d'oiseaux à contempler. Ils ont ainsi pu écouter le chant du rouge-gorge et observer cygnes, canards, cigognes, pinson, manifestant un grand intérêt et beaucoup d'enthousiasme. « Je viens de Crépy-en-Valois et c'est la première fois que je viens ici, a indiqué Marie-Christine. J'aime beaucoup les oiseaux, j'adore observer ceux de mon jardin. Cette visite permet d'apprendre beaucoup, elle est ludique et adaptée à tous les âges. Elle permet aussi de découvrir la réserve. »

 

L'intérêt était double pour les visiteurs. En plus de découvrir les oiseaux, ils ont pu en apprendre plus sur le fonctionnement du site d’écrêtement de crues de Longueil-Sainte-Marie et sur les ouvrages mis en place (buses, digues, vannes).  Ils ont ainsi pu observer le déversoir et ses étonnants gabions (grosses pierres) qui permettent d’éviter l’érosion lors du passage des eaux. La journée a été très enrichissante à tous points de vue pour les promeneurs, qui ont également découvert les 27 nichoirs de la réserve, et les différents observatoires et panneaux d'informations. 

 

La balade s'est terminée autour de viennoiseries et d'un pot de l'amitié.

 

La réserve de l'Ois'eau est gérée par l'Entente Oise-Aisne. Au-delà de son utilisation dans le dispositif de lutte contre les inondations, ce site de 93 ha, réaménagé avec le soutien financier de l'Agence de l'eau, permet le maintien et l'expression de potentialités écologiques très élevées. Elle accueille ainsi de nombreuses espèces d'oiseaux comme le tadorne de belon, le chevalier guignette, le grèbe huppé, l'hirondelle de rivage, ainsi qu'une flore intéressante (orchidée pourpre, aristoloche...).

 

 

 

* Le 26e Festival de l’oiseau se termine dimanche. Chaque année, il permet de faire découvrir aux visiteurs richesse ornithologique et paysages naturels préservés, dans la baie de Somme et plus globalement en Picardie. 

 

** Ligue de Protection des Oiseaux

 

 

festival

 

Jumelles et appareils photos étaient de sortie, ce mercredi