Les membres de l'Entente Oise-Aisne et de la fédération de pêche de l'Oise ont participé à une pêche électrique sur les frayères de Chriry-Ourscamp et Sempigny (60), mercredi 1er juin.

Le but était de faire un état des lieux avant travaux pour le dossier "loi sur l'eau". La pêche électrique consiste à créer un champ électrique entre 2 électrodes qui provoque une anesthésie motrice du poisson. Ce dernier est attiré, puis capturé à l'aide d'une épuisette sans séquelle (dans la majorité des cas). La pêche de mercredi a été assez fructeuse avec au menu des perches, une perche soleil, des brèmes, des carpes, des ablettes...

 

PECHE