Voies Navigables de France (VNF) est porteur du projet de mise en gabarit européen de l’Oise (MAGEO). Ce projet consiste en un creusement et un élargissement de l’Oise entre Compiègne et Creil pour permettre la circulation de convois plus importants ; il s’ensuivrait une amélioration des écoulements, notamment en cas de crue, avec pour conséquence une modification de la ligne d'eau en périodes de crues : abaissement en secteur amont et hausse des cotes d’inondation en aval de Creil. Ainsi, Voies Navigables de France va réaliser un bassin compensateur à Verneuil-en-Halatte (60).

 

Concernant l'abaissement de la ligne d'eau en amont de Creil, cela a pour conséquences de diminuer la Capacité de stockage du site de Longueil-Sainte-Marie, compte tenu du mode de fonctionnement du site. L'objectif de LSM II est de redonner au site non seulement sa capacité initiale, mais aussi d'optimiser son efficacité. L'Entente Oise-Aisne et VNF se sont associés pour réfléchir ensemble à un programme d'actions.

 

Le bureau d’étude a commencé à travailler sur la modélisation hydraulique (élaboration par des méthodes physiques ou mathématiques de modèles de simulation (niveaux d'eau, débit d'eau, vitesse de l'eau etc.)), en proposant des calculs visant à simuler une crue sur le bassin versant. Viendront ensuite les simulations sur différentes variantes afin de tester leur efficacité. Les résultats sont attendus en 2017.

 

longueil