L'objectif du projet de Vic-sur-Aisne est de retarder la crue de l'Aisne pour laisser passer celle de l'Oise. Les deux ouvrages d'écrêtement de crue de l'Entente Oise-Aisne aujourd'hui opérationnels se trouvent sur la rivière Oise. L'effort porte donc sur la rivière Aisne, particulièrement après le gel de projets à l'amont comme Varennes-en-Argonne et Savigny-sur-Aisne. Un premier rapport d'avril 2013 indiquait les possibilités d'aménagement des bassins de sucreries, relativement nombreux en Picardie, afin d'y stocker par pompage une partie de l'eau des crues et de préserver les communes situées en TRI dans la vallée de l'Oise. Des sondages et analyses géotechniques préalables ont confirmé que les remblais pourraient être réutilisés sur le site. Les bassins de l'ancienne sucrerie ont donc été acquis en 2015.

 

Dernièrement, les régions partenaires (Hauts-de-France et Grand Est) et le FEDER ont accordé des subventions qui permettront à l'étude de démarrer en 2017. 

 

vic

Les bassins de la sucrerie de Vic-sur-Aisne