Lors d'un précédent article, nous avons abordé la technique "résister" qui consiste à ne pas laisser l’eau rentrer dans un bâtiment. Cette technique n’est cependant pas adaptée à toutes les situations. Il convient donc de réfléchir à la possibilité de laisser rentrer l’eau dans l’habitation. Cette démarche, appelée technique "céder" joue sur l’adaptation du bâtiment et des matériaux utilisés au sein de ce bâtiment pour limiter au maximum les dégâts et rendre le nettoyage plus facile après la crue.


Dans les maisons de plain-pied, il est généralement conseillé, pour des raisons de sécurité, de créer un espace refuge, comme un étage, pour se mettre soi-même, sa famille et une partie de ses biens, à l’abri en attendant les secours. Cette mesure peut être très coûteuse mais peut sauver des vies.


Il est également possible de sécuriser ou de rehausser les équipements d’énergie ou de chauffage (tableau électrique, chaudière…) afin de faire l’économie de ce que coûtera leur remplacement à neuf (un taux de vétusté est appliqué lors du remboursement par l’assurance) ainsi que les délais d’attente des artisans qui seront fortement sollicités après la crue. Cette mesure est valable également pour les équipements électroménagers.


D’autres travaux peuvent être réalisés dans le cadre de la rénovation d’une pièce ou d’une maison comme l’adaptation des revêtements des murs et des sols. L’application d’un enduit hydrofuge peut limiter la remontée d’eau par capillarité dans les murs, ce qui évitera de remplacer toutes les cloisons "placo". On peut également préférer les peintures aux papiers-peints. Pour les sols, les carrelages sont une solution efficace et peu coûteuse en comparaison du remplacement des moquettes ou des parquets flottants.


Les matériaux à privilégier pour les ouvrants sont le PVC ou l’aluminium. Ainsi, la porte ne gonflera pas au contact de l’eau. Si les portes à l’intérieur du bâtiment sont en bois, il est possible de les démonter préventivement avant que l’inondation n’atteigne l’habitation. N’oublions pas les nombreuses mesures de bon sens, comme la mise hors d’eau des produits polluants (produits ménagers, pesticides, etc.).

maison