L’Entente Oise-Aisne a acquis les anciens bassins de la sucrerie de Vic-sur-Aisne en vue d’en faire un système de casiers d’écrêtement des crues. Les caractéristiques mécaniques des matériaux et leur comblement partiel vont obliger à terrasser l’ensemble du site. Une évaluation environnementale est donc nécessaire.

 

A cet effet, un premier diagnostic écologique vient d’être réalisé. Cette étude a consisté à répertorier l’ensemble des végétaux et des animaux présents sur le site pour identifier les enjeux environnementaux de ce projet. Cinq passages sur l’ensemble des bassins ont été réalisés par le bureau d’études Ecosphère pour permettre d’observer la nature à toutes les périodes.


Quelques espèces végétales ont également été répertoriées sur le site comme la Molène blattaire, assez rare en Picardie. Elle se plaît sur les friches et terrains vagues, elle s’est donc naturellement vite installée et a développé une quinzaine de pieds. Dans la partie en friche, le site comporte aussi de nombreuses espèces exotiques invasives (Renouée du japon, Aster lancéolée…), très néfastes à l’environnement. Il sera essentiel lors des travaux de veiller à les éliminer et d’éviter leur propagation.


Diverses pistes de mesures pour atténuer les impacts écologiques ont déjà été proposées par le bureau d’études : ajuster les dates de travaux pour limiter les impacts sur les espèces migratoires, réduire les risques de pollution lors du chantier, etc. Il sera important d’apporter toutes ces réflexions au futur projet d’écrêtement des crues de Vic-sur-Aisne.

 

vic