Les syndicats du Sausseron et de la Viosne sont confrontés comme beaucoup, à des questionnements sur leur devenir, la clarification de leurs compétences et l’évolution de leurs membres. De plus, la piste d’une fusion entre les structures de ces deux cours d’eau voisins, concernés par plusieurs EPCI à fiscalité propre communs, mérite d’être examinée.


Une étude de gouvernance vient ainsi d’être lancée. Mercredi 24 janvier, la réunion de démarrage a rassemblé des représentants de tous les acteurs : les communautés de communes du Vexin centre, du Sausseron impressionnistes, du Vexin Thelle, des Sablons et la Communauté d’agglomération de Cergy Pontoise, les syndicats de rivières concernés, le Syndicat mixte des berges de l’Oise, l’Entente Oise Aisne, la DDT et l’Agence de l’eau partenaire financier.


Le cabinet Landot avocats est attributaire de cette étude. Après un rappel général sur la compétence GEMAPI et les responsabilités, notamment vis-à-vis des systèmes d’endiguements, l’ensemble des élus et l’Agence de l’eau ont souligné que les bassins de la Viosne et du Sausseron n’étaient pas concernés par des digues. Ils ont néanmoins rappelé que les problématiques de milieux aquatiques et de ruissellement étaient fortes sur ces territoires. D’ailleurs, les communautés de communes du Vexin centre, du Sausseron impressionnistes et la Communauté d’agglomération de Cergy Pontoise ont déjà délibéré ou vont le faire dans les prochains jours, pour transférer la compétence PI à l’Entente Oise-Aisne afin que la question ne se pose plus. Nous pouvons saluer la démarche de solidarité des territoires les plus en amont de ces bassins, non concernés par des problèmes d’inondation par débordement de cours d’eau, qui apporteront leur contribution aux actions de l’Entente au bénéfice des populations sinistrées dans les fonds de vallées.


La prochaine étape consistera en des auditions individuelles des acteurs pour cerner les problématiques et les attentes.

 

image 3

Système de régulation des crues de la Viosne à Pontoise