L’Entente gère ses ouvrages en régie. A cet effet, ses neuf agents de la filière technique procèdent régulièrement à des exercices pour bien maîtriser les actions à conduire en cas de régulation d’une crue.


Sur le site de Longueil-Sainte-Marie, les interventions consistent principalement en une ouverture des vannes qui permettent l’abaissement des plans d’eau avant l’arrivée de la crue. Ensuite, les services procèdent à une surveillance du bon état du dispositif pendant la montée de la crue. Puis à différentes cotes, la régulation commence avec la manœuvre des vannes. Au rythme de deux rotations par jour pendant la crue, les équipes exécutent le règlement d’eau sur une durée qui peut aller jusqu’à une quinzaine de jours.


Sur le site de Proisy, le phénomène est beaucoup plus rapide, puisqu’il ne s’écoule que 12 heures entre le passage de la crue à Hirson et son arrivée sur le site. C’est pourquoi la collectivité a mis en place une gestion des congés (congés par moitié de l’effectif) et des astreintes pour les week-ends et les jours fériés.

 

Entre le 1er novembre et le 31 mars, chaque week-end et chaque jour férié, trois agents entraînés sont d’astreinte et sont susceptibles de se rendre sur le site pour une durée totale de 72 heures correspondant à un cycle de régulation puis de vidange du barrage. Les manœuvres consistent en une gestion fine du clapet et en une surveillance constante du bon état de la digue (inspection visuelle du pied de digue, relevé des piézomètres dans le corps de digue) pour anticiper tout risque de rupture.


Sur place, deux agents sont placés sous l’autorité du troisième, dit "de rang 1", rompu aux manœuvres, qui est aussi l’interlocuteur des services de gestion de crise (maires, cellule de crise de la préfecture, SPC). Ces derniers disposent d’un numéro de téléphone dédié pour le contacter.


Afin de mieux anticiper les besoins de régulation, l’Entente bénéficie, grâce à l’appui du SPC Oise Aisne, d’un accès aux données sources de Météo France : 26 pluviomètres sur le bassin sont actualisés et les radars météorologiques du nord de la France mesurent des intensités de pluie en temps réel ; de plus, des bulletins sont émis deux fois par jour lorsque les prévisions de cumuls atteignent les 30mm dans une journée.


Enfin, le SPC se met en relation avec l’agent de rang 1 dès qu’un tronçon du bassin de l’Oise passe en vigilance jaune et un point de situation permet de mieux cerner le risque.


Les ouvrages de l’Entente régulent les crues rares : environ une fois tous les 10 ans pour Proisy et environ une fois tous les 20 ans pour Longueil-Sainte-Marie. Les ouvrages n’ont pas régulé la crue en cours.

 

agents