Le site de la réserve de l'Ois'eau abrite des espèces de batraciens et de mammifères relativement rares. Il accueille une avifaune intéressante en hiver et lors des migrations. L'effectif de 1000 oiseaux hivernants, dont plusieurs  espèces assez rares a été régulièrement dépassé ces vingt dernières années.  Il est également à noter un cortège assez complet d'espèces de libellules et de demoiselles. Petit aperçu des espèces qu'on peut y trouver...

 

 

Libellules fauves

 

La Libellule fauve (libellula fulva) possède des taches noires à la base des ailes postérieures, mais ces taches ne s'étendent pas au-delà des triangles. Au niveau des ailes antérieures, ces taches se présentent sous la forme de deux petits traits parallèles. La femelle (et plus rarement le mâle) possède des taches foncées sur le sommet des ailes. L'abdomen du mâle est bleu grisâtre, devenant presque noir à son extrémité. Des marques noires apparaissent aussi après l'accouplement. L'abdomen de la femelle est brun, marqué de triangles noirs. Cette libellule mesure 45 mm de long et présente une envergure moyenne de 74 mm. On la trouve partout en Europe. Le statut de cette espèce est considéré comme particulièrement préoccupant en Grande-Bretagne à cause de la raréfaction de son habitat idéal. La libellule fauve vit dans les plaines d’inondation et les marais à végétation dense, abondante. Les adultes s'observent de mai à août, période où ils s'accouplent et où les femelles pondent leurs œufs dans la boue du lit d'un cours d'eau à faible courant. Les larves se développent sous l'eau, d'ordinaire en deux ans.

libellula fulva

Libellules fauves s'accouplant

 

 

 

Libellule écarlate

 

Les libellules écarlates ou Crocothemis mâles se reconnaissent aisément à leur coloration rouge écarlate sans marques noires et à leur abdomen légèrement aplati. Les femelles sont brunes et arborent une ligne dorsale blanche plus ou moins marquée entre les ailes. C'est une espèce très répandue de libellules. La ponte a lieu en eau libre, ou dans des canaux bordés de végétation, en plusieurs fois par des bonds successifs.

libellule ecarlate

Libellule écarlate

 

 

 

La phanoéroptère

 

Le Phanéroptère commun est une sauterelle de taille moyenne au corps vert pâle ponctué de points noirs. Il se reconnaît à ses très grandes ailes qui dépassent largement les élytres (ailes antérieures) au repos. Sa taille est comprise entre 12 et 18 mm. Ses longues antennes peuvent atteindre quatre fois la longueur du corps. Le Phanéroptère commun peut voler sur une distance relativement importante quand il est dérangé. Il aime la végétation haute plutôt sèche. Le chant très faible, constitué de notes brèves, discrètes, irrégulièrement produites, est émis de nuit et est faiblement audible (à environ un mètre de distance).

phaneroptera falcata 1

Phaneroptera falcata

 

 

Hésperie de la mauve

 

L'Hésperie de la mauve ou tacheté, Pyrgus malvae, est un petit papillon gris moucheté de blanc, d'environ 2 cm d'envergure. Son vol est rapide et rasant. Il aime voler dans les prairies fleuries, les friches, les bords de chemins et les allées forestières bien exposées. Il est plus présent où poussent les potentilles et autres rosacées basses sur lesquelles la femelle dépose ses œufs. Cette espèce se distingue des autres Hespéries par sa petite taille ainsi que par les taches blanches sur la face supérieure des ailes postérieures. L'Hespérie de la Mauve vole de fin avril à début juillet, avec en général une seule génération par an. Certaines années, une seconde génération apparaît en août. Les oeufs sont déposés un à un sur la face inférieure des plantes, généralement du genre Fragaria (fraises), Potentilla ou Malva (Mauve). Les chenilles se confectionnent un abri en reliant deux feuilles par de la soie et passent l'hiver au stade de chrysalide.

Hesperie de la mauve

Hésperie de la mauve

 

 

 

Canard Colvert

 

Le canard colvert est le plus gros des canards de l’Ouest Paléarctique. A partir de la fin du printemps, les mâles ont un plumage très semblable à celui de la femelle, rendant la distinction des sexes plus difficile. Le plumage nuptial des mâles, apparaissant entre juillet et octobre, rend impossible la confusion des sexes. La détermination de l’âge des individus est difficile sur le terrain, mais se fait aisément sur un oiseau en main. En toutes saisons, les ressources alimentaires sont récoltées sous l’eau, l’espèce montrant une préférence marquée pour les zones d’alimentation peu profondes (quelques centimètres) qui lui permettent de garder les yeux hors de l’eau et donc de maintenir une activité de vigilance anti-prédateurs. Le colvert ne plonge pas pour s’alimenter, et est donc limité à des profondeurs inférieures à 45 cm (la profondeur maximum qu’il peut atteindre lorsqu’il s’alimente en bascule). Le sédiment est collecté puis filtré à travers les lamelles du bec jouant le rôle de tamis et retenant les particules alimentaires.

 

canards colvert

Canards colvert dans la réserve (crédit : Bram Groeneweg)

 

 

 

 

Machaon

 

Le Machaon ou Grand porte-queue (Papilio machaon) est un insecte lépidoptère de la famille des Papilionidae, de la sous-famille des Papilioninae et du genre Papilio.La chenille du Machaon a une activité diurne ; elle est visible de mai à juillet puis d'août à octobre. Quand on l'inquiète, elle fait saillir son osmeterium orangé (glande odorante qui éloigne les prédateurs). La chrysalide est entourée d'une ceinture de soie. Selon les saisons, le stade nymphal dure trois semaines ou tout l'hiver. Les imagos qui hivernent, peuvent s'observer de mars à septembre.

 

 chenille du papillon machaon

Chenille du papillon machaon (crédit : Bram Groeneweg)
 
 
 
 
Foulque macroule
 
Plus grande que la poule d'eau, la Foulque macroule est un oiseau de forme arrondie, au plumage entièrement noir, rehaussé par un bec et un écusson frontal blanc pur. Elle a un corps de canard avec un bec pointu, des yeux ronds et rouges, des rémiges secondaires bordées de blanc et des pattes verdâtres. Elle fréquente les étangs, les lacs et les baies peu profondes, à végétation dense, mais aussi les pièces d'eau ouvertes. On les entend souvent la nuit auprès des plans d'eau, ou au printemps lorsqu'elles volent en émettant une espèce d'éternuement. Les foulques macroules sont très souvent bruyantes. Généralement, elles ont un répertoire de cris métalliques, résonnants, querelleurs et explosifs, particulièrement rudes et aigus quand elles sont agitées, ce qui arrive assez fréquemment.
 
foulque macroule
 Foulque macroule (crédit : Bram Groeneweg)
 
 
 
 
 
Gallinule poule d'eau
 
La gallinule a un plumage noir ardoisé. Les parties supérieures sont plus brunes. On peut voir une bande blanche sur les flancs, et les sous-caudales médianes sont blanches. Le bec pointu est rouge avec l'extrémité jaune, et il se prolonge vers le front par une plaque frontale rouge. Les yeux sont rouge foncé. Les pattes et les longs doigts sont verdâtres. Les deux sexes sont semblables, avec le mâle légèrement plus grand. La gallinule émet une variété de cris secs. Elle émet des gloussements rapides et répétés souvent en vol, et surtout la nuit au printemps. La gallinule vit près des eaux douces ou saumâtres des zones humides où la végétation est abondante et émergente, avec des rives proposant un couvert. La gallinule est un oiseau de rivage familier. Elle nage ou marche le long des rives, ou court se mettre à couvert. Oiseau très peureux, elle vit souvent cachée mais elle s'observe aussi à découvert dans les herbes au bord de l'eau.
 
galinule poule deauGallinule poule d'eau
 
 
 
 
Grèbe huppé
 
Le grèbe huppé est facile à reconnaître à sa huppe noirâtre et double, et, au printemps, à la collerette de plumes rousses et noires ornant les côtés de la tête. Il est très bruyant. En parade, il émet un fort croassement trompetant et ronflant, lentement répété. Les jeunes émettent des petits cris insistants. Le Grèbe huppé est un oiseau des étangs, des cours d'eau lents, des marais, des lacs, des réservoirs artificiels, des gravières inondées, des estuaires et d'autres lieux similaires. Pour nicher, il apprécie particulièrement les plans d'eau ceinturés de roseaux fournis et il a besoin de végétation palustre assez épaisse parmi laquelle il place son nid flottant. C'est un oiseau assez peu farouche. Cet excellent nageur et plongeur peut s'enfoncer à 20 m ( généralement 4-6 m) pendant 3 minutes au maximum. Il est également capable de parcourir plusieurs dizaines de mètres sous l'eau. C'est un migrateur partiel. Bien que l'espèce soit surtout sédentaire, certains grèbes huppés issus des régions nordiques de l'aire de répartition, descendent passer l'hiver dans les estuaires et le long des côtes sableuses lorsque le gel fige les eaux douces. Toutefois, ils ne tardent pas à regagner les eaux continentales dès le début du printemps pour y nicher. Le seul moment où le grèbe consent à voler est justement l'époque de la migration. Il vole plutôt bas, actionnant rapidement les ailes, cou et pattes étendus. Les pattes servent de gouvernail, tant dans l'air que dans l'eau.
 
grèbe huppé
 Grèbe huppé
 
 
 
 
Etoilée ou orgyia antiqua, l’Étoilée

Il s'agit d'un papillon de nuit européen qui appartient à la famille des Eribidae (ou des Lymantriidae selon les classifications). L'Étoilée mâle est doté de larges antennes pectinées qui lui permettent de capter les phéromones émises par la femelle (brachyptère). Bien que protégée de nombreux prédateurs par ses soies et bien qu'autrefois commune, pour des raisons encore mal comprises, l'étoilée est devenue rare.

 

chemille

L'étoilée

 

 

Sources : http://www.quelestcetanimal.com/odonates/la-libellule-ecarlate/
http://www.foretdorleans.com/galerie-photo/papillons-de-jour/attachment/lhesperie-de-la-mauve-2/
http://lepidopteres.blogspot.fr/2008/05/lhesprie-de-la-mauve-pyrgus-malvae.html
http://toutunmondedansmonjardin.perso.neuf.fr/FR/pages/phaneroptera_falcata.htm
http://www.cebe.be/technics/htm/invent.php?loc=p&id=1708
http://toutunmondedansmonjardin.perso.neuf.fr/FR/pages/libellula_fulva.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Libellule_fauve
http://www.oncfs.gouv.fr/Connaitre-les-especes-ru73/Le-Canard-Colvert-ar646
https://fr.wikipedia.org/wiki/Machaon
http://www.oiseaux.net/oiseaux/foulque.macroule.html
http://www.oiseaux.net/oiseaux/gallinule.poule-d.eau.html
http://www.oiseaux.net/oiseaux/grebe.huppe.html
http://www.oiseaux.net/oiseaux/heron.cendre.html