Etre inondé est toujours dramatique... Il est cependant possible de prendre des précautions pour limiter les dégâts et ne pas se laisser « submerger ».

Il existe deux types de crues* : lentes et rapides. La crue rapide survient en seulement quelques heures. A l'inverse, comme son nom l'indique, la crue lente monte lentement. Elle permet de prévoir le phénomène à l'avance et de s'organiser. En cas de crue rapide et de montée très soudaine des eaux, il faut aller à l'essentiel et sauver ce qui est primordial (documents administratifs, médicaments, photographies).

  

AVANT LA CRUE 

 

Plusieurs applications pour Smartphones existent et permettent d'anticiper l'arrivée d'une crue : Weatherpro, Raintoday, Alertspro, Vigicrue...

 

Il est recommandé de préparer une pochette d'urgence contenant médicaments, papiers d'identités, lampe de poche, photographies, effets sentimentaux... Conservez ces documents importants à l'étage ou en haut d'une armoire.

 

Mettez également à l'abri vêtements de rechange, bottes, sac de couchage et couvertures.

 


Sécurisez les réseaux de gaz et d'électricité. Avant cela, apprenez où se situent les robinets d'arrêt de ces réseaux. Ne tentez pas de couper l'alimentation en électricité́ s'il y a de l'eau à proximité́. Le contact de l'eau avec des fils électriques peut avoir des conséquences mortelles.


Préparez la mise à l'abri ou l'évacuation : restez à l'écoute des consignes des autorités publiques et en cas d'évacuation renseignez-vous auprès de votre mairie sur les lieux d'accueil, et les itinéraires pour y parvenir. Faites la liste de ce qu'il faut emporter.

 

Déplacez les meubles, et les appareils électriques au dessus du niveau du sol.


Placez en lieu sûr les substances toxiques comme les pesticides et les insecticides, afin de prévenir la pollution de la zone inondée. Placez-les en hauteur.


Séparez le raccord des gouttières, si celui-ci est lié à l'égout de la maison.


Fermez les poubelles et rangez-les dans un placard.

 

Si vous avez le temps, laissez une note disant à quel moment vous êtes parti et où. Si vous avez une boîte aux lettres, laissez-y la note.

 

 

dreamstime xl 15785769

 

PENDANT LA CRUE

 

N'utilisez pas les équipements électriques comme les ascenseurs ou les portes automatiques.

 

Respectez les consignes des secours diffusées à la télévision ou à la radio. N'appelez les secours qu'en cas de réel danger.

 

Si vous n'avez pas eu le temps de partir, restez à l'intérieur, si possible à l'étage ou en hauteur. Ne sortez pas. N'évacuez les lieux qu'en cas de grand danger.

 

N'allez pas chercher les enfants à l'école ou à la crèche : ils seront les premiers pris en charge par les secours.

 

Gardez avec vous le matériel nécessaire : réserve d'eau et d'aliments, papiers importants, photos, doudous des enfants, médicaments, ordonnances, carnets de santé, poste radio avec des piles chargées, lampes de poche, téléphone portable, vêtements chauds, couvertures.

 

Prévenez la mairie si des personnes âgées ou handicapées sont présentes dans votre entourage ou sont seules.

 

Ne prenez surtout pas votre voiture.

 

Ne retournez pas chercher un objet dans un lieu inondé.

 

Bon à savoir :
Le maire a la responsabilité d'alerter, d'informer et d'évacuer la population (Article 2212-5 du Code général des collectivités territoriales). C'est ainsi qu'il doit établir un système d'astreinte pour permettre à sa commune de recevoir les messages d'alerte de la préfecture à tout moment. Il doit disposer d'un ou plusieurs moyens d'alerte fiables et reconnaissables par ses administrés pour chaque situation (ex. sirènes, systèmes d'appel en masse, véhicules équipées de hauts parleurs, media). La gendarmerie et la police, sous l'autorité du maire, peuvent concourir à la diffusion de l'alerte.

 

 

dreamstime xl 14623417

 

 

APRES LA CRUE

 

Informez vous auprès de votre mairie pour connaître la marche à suivre concernant le possible retour à votre habitation.

 

Faites rapidement une déclaration de catastrophe naturelle et contactez votre assureur. Prenez le plus de photographies possibles pour apporter la preuve du dommage.

 

Avant d'occuper à nouveau les lieux de votre habitation, prévoyez la réalisation d'un diagnostic de sécurité de l'habitat portant sur les risques d'effondrement de certaines parties imbibées d'eau, les risques d'incendie ou d'électrocution, et les risques de pollution. Il s'agit également d'assurer la bonne remise en route de ses réseaux gaz, chauffage et électricité, Surtout ne pas brancher d'appareils électriques s'ils sont mouillés.

 

Avant de boire l'eau du robinet, assurez-vous auprès des autorités locales qu'elle est potable. Faites couler l'eau afin de nettoyer le réseau et évacuer l'eau qui a stagné.

 

Soyez prudent lors du nettoyage, Mettez gants et bottes. Enlevez l'eau et la boue, nettoyez et désinfecter à l'eau de javel murs, sols et aérations.

 

Aérez souvent et chauffez très doucement votre habitation pendant plusieurs jours afin d'assurer le séchage de votre habitation.

 

Faites appel à des professionnels pour la remise en état de votre habitation.

 

Jetez tous les aliments qui sont restés dans l'eau ou dans un réfrigérateur hors service.

 

Attendez la mise hors d'eau de la fosse sceptique avant de la faire fonctionner.

 

En cas d'utilisation d'un groupe électrogène, placez-le à l'extérieur du bâtiment.

 

Placez les animaux morts dans des sacs et éloignez les tout en prévenant la mairie.

 

Veillez aux personnes en difficultés près de chez vous.

 

Il est normal d'être très affecté après une inondation et la perte de nombreux effets personnels, n'hésitez pas à avoir recours à un médecin ou un psychologue.

 

 

dreamstime xl 5016009

 

Crues lentes : elles sont dues au débordement fluvial ou aux remontées de nappes. Elles surviennent plutôt l'hiver ou au printemps. La lente montée des eaux permet de prévoir le phénomène plusieurs jours à l'avance.

 

 

Crues rapides : le temps de montée des eaux est inférieur à 12 heures pour ces crues. Elles ont pour origines des événements pluvieux intenses (orage, pluie torrentielle, ruissellement) et localisés principalement sur des bassins versants au relief assez fort. Elles ont lieu plutôt l'été ou l'automne. En cas d'événement exceptionnel, le délai de prévision est très court et laisse peu de temps pour alerter la population. Par exemple, à Guiscard, en 2007, l'eau est montée en seulement deux heures...

 

 

Sources : http://www.risques.gouv.fr/risques-naturels/inondation/agir-avant-pendant-apres

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Risques-d-inondation-prevenir-et.html

http://www.risquesmajeurs.fr/faire-face-aux-inondations

http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/evenement_climatique/inondation/precautions.asp