Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI)

 

En 2011, les communes durement touchées par la crue très importante de 2007 (millénale à Guiscard et bicentennale à Noyon) sur le bassin de la Verse, se sont associées à l’Etat pour demander à l’ETPB Oise-Aisne de mettre en place un Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI), sur le bassin versant de la Verse.

 

 

Le PAPI est un contrat passé entre l’Etat et les collectivités afin d’élaborer une stratégie pérenne de protection et d’aménagement tout en assurant le développement économique du territoire.

 

 

Le PAPI intègre un scénario complet de lutte contre les inondations, traitant à la fois de la réduction de l’aléa par des ouvrages structurants (réouverture de la Verse actuellement busée dans Guiscard, ouvrages écrêteurs de crues, techniques d’hydraulique douce) et des actions de réduction de la vulnérabilité.

 

 

Le volet environnemental est également très présent, notamment au travers de la restauration du lit de la Verse et de ses affluents (réouverture de la Verse dans Guiscard,  remise en fond de vallée d’un tronçon perché, renaturation des berges, plantation de haies).

 

 

Le coût total du programme d’actions de lutte contre les inondations est d’environ 14,5 M€ HT. L’Etat et l’Agence de l’eau comptent parmi les partenaires.

 

 

Ce programme d’actions a été labellisé par la CMI (commission mixte inondation) en janvier 2013.

  

 

En juin 2007, Guiscard et les villes situées dans le bassin de la Verse ont subi une crue millénale due au ruissellement et au débordement du cours d’eau. L’eau est montée en seulement deux heures. A l’époque, 230 habitations ont été inondées sur la commune de Guiscard.

 

 

Réduction de la vulnérabilité :

L’EPTB Oise-Aisne fait réaliser depuis 2015 des diagnostics de vulnérabilité au risque inondation des habitations, établissements publics (école, gymnase) et entreprises concernés.

 

Ces diagnostics précisent le niveau de risque local, les différents points sensibles du bâtiment, et proposent une liste de travaux d’adaptation, avec les possibilités de financement.

 

Des opérations locales sont mises en œuvre à la demande des collectivités (communes, agglomérations) et en partenariat étroit avec l’Etat (DDT, DREAL) afin de réduire la vulnérabilité des bâtiments en proposant aux propriétaires un diagnostic et l’aide au montage de dossiers de subvention des travaux. A ce jour, 19 diagnostics ont été réalisés en milieu rural et urbain.

 

Par ailleurs, l’EPTB a mis en œuvre plusieurs outils de communication sur ce sujet (plaquettes…). 

 

Le Plan Communal de Sauvegarde & Document d’Information Communal des Risques Majeurs :

Le Plan Communal de Sauvegarde décrit l’organisation et les moyens de la commune pour la gestion de l’alerte, de la crise et de la sauvegarde des populations (hébergement, approvisionnement...).
La commune de Noyon et de Guiscard disposent désormais de leur PCS. La mairie de Guiscard a organisée un exercice de gestion de crise en 2016.


Le DICRIM est mis à disposition de la population pour informer sur les risques présents sur la commune.


Le DICRIM de la commune de SEMPIGNY a été réalisé en 2017.


La Communauté de Communes du Pays Noyonnais (CCPN) a embauché un agent dédié à la mise en place des PCS est des DICRIM au niveau intercommunal. Cela comprend 17 communes du PAPI de la Verse.

 

L’animation :

Les différentes actions du PAPI sont menées en concertation avec l’ensemble des partenaires : Agence de l’eau, services de l’Etat, syndicat de rivière, communes, communauté de communes, département, région, profession agricole, riverains.

Pour en savoir plus sur les dernières réunions publiques de Muirancourt : http://eptb-oise.fr/index.php/402-25-janv-la-reunion-publique-du-papi-verse-s-est-tenue-a-muirancourt et Guiscard : http://eptb-oise.fr/index.php/395-18-janv-la-reunion-publique-de-guiscard-a-fait-salle-comble

 

Le PPRI de la Verse :  

Le Plan de Prévention du Risque d’Inondation donne des règles de constructibilité dans les zones potentiellement inondables. L’enquête publique du plan de prévention du risque inondation (PPRi) de la Verse s’est déroulée du 9 janvier au 11 février 2017. L’arrêté préfectoral a été signé en septembre 2017.Les services de l’état l'ont signé et mis en ligne : http://www.oise.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Les-risques-naturels-et-technologiques/Les-documents-relatifs-aux-risques/Risques-naturels/Plans-de-Prevention-des-Risques-Naturels-PPRN/Plans-de-Prevention-des-Risques-Inondation-PPRI/Plan-de-Prevention-des-Risques-Inondation-du-bassin-versant-de-la-Verse3

 

Système d’alerte aux inondations : 

Un panneau à message variable a été installé place Magny à Guiscard.


De plus, l'Entente Oise-Aisne a mis en place un système d'alerte gratuit permettant d'être prévenu en cas de crue rapide de la Verse. Il permet de ne pas être pris au dépourvu et de s'organiser au mieux en cas de crue. N'hésitez pas à vous inscrire : http://eptb-oise.fr/index.php/363-inscrivez-vous-pour-etre-prevenu-en-cas-d-inondation-sur-le-bassin-de-la-verse

 

Les ouvrages de régulations des crues :

Trois ouvrages de régulation sont en cours d’étude à Berlancourt, Beaugies-sous-Bois et Muirancourt. Il s’agit de petits barrages en terre qui retiendront temporairement les eaux de la Verse lors des crues importantes afin de limiter les inondations des zones habitées. Des sondages géotechniques, un inventaire environnemental ainsi qu’une modélisation hydraulique ont été réalisés.

Suite aux remarques du service de contrôle de la sécurité des ouvrages hydrauliques de l’IRSTEA (L'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture), Le sous-sol de l’emplacement choisi pour le projet d'ouvrage de Muirancourt (500 000 m3 de rétention derrière la retenue) est constitué de tourbe (8 mètres d’épaisseur). La tourbe présente une très faible portance et une forte perméabilité (comparable à une éponge). Le service de contrôle de la sécurité des ouvrages a donc demandé des compléments sur les fondations à mettre en place pour assurer la stabilité de l’ouvrage. Des chiffrages sont en cours afin d’identifier les coûts supplémentaires au projet initial pour stabiliser les fondations (construction sur pieux, décapage de l’horizon de tourbe…).
Une étude va être lancée pour analyser si les ouvrages de Berlancourt et de Beaugies-sous-Bois suffisent à compenser les phénomènes hydrauliques induits par la réouverte de la Verse dans la commune de Guiscard (augmentation du débit à l’aval de Guiscard une fois la réouverture effectuée) ou s'il peut y avoir d'autres alternatives.

 

 

La réouverture de la Verse dans Guiscard : 

La commune de Guiscard porte le projet de réouverture de la Verse dans la traversée du bourg et le SIAE de la Verse, porte le projet de renaturation du cours d’eau en amont et en aval de la commune. Le but est de limiter les inondations et de restaurer écologiquement le cours d’eau.
Une clarification des maîtrises d’ouvrage aura lieu dans le courant de l’année suite à la mise en place de la loi GEMAPI.
La consultation travaux de la réouverture a abouti et l’Agence de l’Eau Seine Normandie a validé son financement en décembre.
Des travaux de dévoiement de réseaux d’assainissement sous maîtrise d’ouvrage du syndicat d’épuration du Nord Noyonnais débuteront au printemps 2018. L’entreprise COLAS est attributaire du marché de travaux sous la maîtrise d’œuvre d’Amodiag.

 

L’aménagement des affluents (ru de la Fontaine Caboche et ru de Fréniches)

Il est prévu de redonner aux affluents leur capacité d’écoulement ainsi que leur fonction écologique. Concernant le projet d’aménagement du ru de la Fontaine Caboche à Muirancourt, une analyse des coûts et des bénéfices a montré que le scénario envisagé n’était économiquement pas pertinent : coût prévisionnel de 550 000 euros HT hors dévoiement des réseaux pour quelques habitations protégées. Suite à une réunion le 9 février 2017 entre la commune de Muirancourt, le SIAE Verse et l’Entente, il a été décidé d’abandonner le scénario actuel et de proposer aux riverains fortement touchés (5 habitations), la mise en place de protections rapprochées à l’échelle de leur habitation (batardeaux, muret de protection…).


Suite à la réunion publique du 25 janvier 2018, le maire de Muirancourt, Jeannot Nancel, a défendu la mise en place d’autres mesures que ces protections rapprochées. L’Entente Oise-Aisne va envisager d’autres scénarios et revenir vers la commune.

Concernant le ru de Fréniches, une réunion a eu lieu le 13 mars 2017 entre la commune de Guiscard, le SIAE Verse et l’Entente en présence de l’Agence de l’eau et de la CATER de l’Oise, financeurs de cette action. Au vu de la typologie des travaux prévus, l’Agence de l’eau ne les financera pas. Le projet consiste principalement en l’agrandissement des passages de voirie au-dessus du ruisseau. De plus, le SIAE Verse initialement désigné comme maître d’ouvrage de cette action a fait savoir que ses statuts ne lui permettent pas de porter la maîtrise d’ouvrage de travaux sur des parties busées et pontées.


Aussi, il a été proposé que l’Entente Oise-Aisne prenne la maitrise d’ouvrage de cette action.


Le dossier loi sur l’eau de cette action sera transmis au service de l’état au mois de février 2018 avant de réaliser une consultation en vue de réaliser les travaux de redimensionnement.

 

La remise en fond de vallée de la Verse :

La Verse de Guivry, qui longe actuellement la RD91 en aval de Guiscard, devait initialement être remise en fond de vallée et replacée dans son lit naturel, au point bas de la vallée. Des essais géotechniques ont été réalisés et ont permis de donner des précisions sur les fondations au niveau de l’actuel vannage et du pont Milon (dit pont de la faisanderie). Ces essais ont été intégrés à l’avant-projet détaillé.
L’Entente Oise Aisne va concentrer son action en 2018 sur la réalisation d’un dalot de décharge du pont de la rue Hélène Versepuy à Guiscard.

 

Lutte contre le ruissellement

Des haies sur talus ont été mises en place en janvier 2016 en amont de Guiscard afin de ralentir les écoulements sur les versants et limiter les coulées de boues. Par ailleurs, les travaux de l'ouvrage en gabions de Buchoire sont désormais terminés. L'aménagement, d'une longueur de 130 mètres est constitué de gabions (pierres). Il permet de filtrer les eaux de ruissellementet d'empêcher les coulées de boues dans le hameau de Buchoire (commune de Guiscard).

Des travaux de mise en place de haies sont actuellement en cours sur la commune de Guiscard.

 

Communication :


Trois kakémonos ont été édités en début d’année 2017. Ils servent de supports pour les futures interventions de l’Entente concernant les inondations et les réflexes à adopter en cas de crues. Ils s’intitulent « le risque inondation », « comment s’organiser chez soi pour anticiper une inondation rapide ? » et « inondations rapides : adoptez les bons réflexes avant, pendant et après… »

Afin de sensibiliser les plus jeunes au risque d’inondation, 21 interventions ont été réalisées dans les écoles du bassin de la Verse, entre avril 2017 et février 2018, avec le concours du centre d’intervention des sapeurs-pompiers de Noyon. Les enfants terminent la séance en participant à un jeu de l’oie « spécial inondations », intitulé « crue et d’eau », créé par l’Entente Oise-Aisne.

 

Protection du quartier Saint-Blaise à Noyon :

L’Entente Oise-Aisne accompagne la commune de Noyon dans la construction d’un muret de protection du quartier Saint-Blaise. Les conventions avec les riverains ont été signées. La commune de Noyon réalisera la maîtrise d’œuvre de ce projet en régie. Une autorisation préfectorale est nécessaire au titre de la Loi sur l’eau ainsi qu’une déclaration d’intérêt général (DIG). Les travaux devraient avoir lieux en 2018 après la réalisation d’une enquête publique.

 

carte des aménagments PAPIVERSE

  

 

Pour télécharger les différentes lettres d'information du PAPI Verse :  Lettre du PAPI n°1 - mars 2015, lettre du PAPI n°2 - septembre 2015, lettre du PAPI n°3 - mars 2016, lettre du PAPI n°4 - septembre 2016, Lettre du PAPI n°5-mars 2017, lettre du PAPI n°6-septembre 2017

 

Pour télécharger le compte-rendu du COPIL PAPI Verse qui s'est tenu à Noyon, le 24 janvier 2018 : compte-rendu COPIL