ouvrage_de_proisy_vu_du_ciel

Ouvrage de Proisy, vu du ciel

 

 

Suite aux inondations de 1993 et 1995, l’Entente Oise-Aisne dans le cadre de sa stratégie d’aménagement hydraulique des bassins versants de l’Oise et de l’Aisne pour réduire le risque d’inondation, a étudié puis réalisé un site d’écrêtement des fortes crues de l’Oise à Proisy. L’aménagement, d’une capacité de 4 Mm3, débuté en février 2008, est un ouvrage en terre classique homogène de 1 km de long, équipé d’un clapet automatisé de 27 m et d’un évacuateur de crue de sécurité. Il est techniquement différent de celui de Longueil-Sainte-Marie (casiers-déversoirs).

 

Le dimensionnement de l'ouvrage résulte d'une analyse technico-économique du type coût-avantage (70 millions d’euros de dommages en moins à chaque forte crue grâce à l’aménagement). L’ouvrage a pour objectif d’écrêter l’onde des fortes crues de l’Oise comparables à celles de 1993 et 2003.

 

18 communes sont directement bénéficiaires de l’ouvrage de surstockage qui a également un impact à l’échelle du bassin versant. Par exemple, la commune de Guise s’est protégé jusqu’à la  crue décennale, le site de Proisy prenant le relai jusqu’à la crue cinquantennale.

 

L’implantation de cet aménagement de lutte contre les inondations concerne ainsi principalement 4 communes : Proisy et Malzy situées de part et d’autre de la digue et plus en amont Chigny et Marly-Gomont.

 

Le protocole local de Proisy relatif aux servitudes de surinondation, le premier en France, est une des clés de voûte du projet car il a permis de fixer a priori les montants des indemnités liées au changement des conditions d’inondabilité des terrains agricoles donnant lieu à indemnisation.

 

La gestion du site, effectuée en régie par l’Entente Oise-Aisne, repose sur une analyse de données locales qui sont transmises à un automate. En retour, celui-ci procède à la manœuvre du clapet, afin de permettre la gestion de la crue. Des sondes amont et aval permettent d’obtenir des données de débits et de côtes (fonctionnement à partir de 160 m3/s). Ces données sont télétransmises dans les locaux de l’Entente à Compiègne, permettant une vue en temps réel du fonctionnement et de combiner celui-ci avec la mise en service du site de Longueil-Sainte-Marie également automatisé. En coordination avec le Service de prévision des crues, une fois l’alerte de forte crue donnée à l’Entente, le personnel d’astreinte se rendra sur place sous 24 heures, les exploitants de la cuvette pour des raisons de sécurité seront prévenus en priorité du risque de montée des eaux. Le personnel effectuera durant cette période les vérifications techniques nécessaires et rendra compte de l’évolution du phénomène aux services de l’Etat.

 

L’Entente Oise-Aisne a assuré la maîtrise d’ouvrage et le financement des dépenses d’investissement directement liées au projet (études, acquisitions foncières et établissement des servitudes, travaux de base, travaux connexes et environnementaux) avec l’aide de l’Etat (40 %) et celle des régions Champagne-Ardenne, Ile-de-France et Picardie (30.23%) dans le cadre du CPER 2000-2006. Le coût de l’investissement est de près de 8.2 millions d’euros.

 

Lien de téléchargement : Plaquette de Proisy